VIDÉO. Etats-Unis : Le sénateur John McCain traître Mahmoud Ahmadinejad de singe

 

John McCain

John McCain

Le sénateur de l’Arizona John McCain, candidat malheureux à la Maison Blanche en 2008 est visiblement sorti de ses gonds après la déclaration du président iranien Mahmoud Ahmadinejad. Ce dernier, après l’exploit de son pays qui a envoyé un singe dans l’espace, avait déclaré qu’il sera sans doute le premier iranien à se rendre dans l’espace. 

Pour le sénateur américain, s’en était trop. Il s’est rué sur Tweeter et a posté le tweet en dessous.   »Donc Ahmadinejad veut devenir le premier Iranien dans l’espace, mais n’était-il pas déjà allé là-bas la semaine dernière? », peut-on lire sur son compte Twitter officiel , suivi d’un lien vers un article intitulé: « L’Iran lance un singe dans l’espace ».

Un peu moins d’une heure plus tard, après des protestations et des accusations de racisme, John McCain a posté un nouveau message pour essayer de dédramatiser la situation: « Calmez-vous, on ne peut plus blaguer? », a-t-il demandé.

Bref, le racisme en chantant ! « Mais non » diront certains, c’est juste un petit dérapage mais, cette petite vidéo d’il y a 5 ans, prouve que la haine de cet homme contre l’Iran est obsessionnelle et finalement triste. Il demande d’aller bombarder l’Iran devant des vétérans. Il avait aussi parlé de petite blague. Il vieillit mal le sénateur…

EGYPTE-IRAN. Mahmoud Ahmadinejad fâche (encore) la soi-disant « communauté internationale »

LE CAIRE, Égypte – Ahmadinejad et son passage au Caire ont fait jaser. Après avoir déclaré qu’il souhaitait visiter Gaza pour y prier, et se rendre à Jérusalem libéré, le petit perse a encore fâché son monde. Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a jeté le trouble dans les esprits de tous les observateurs en déclarant, pince sans rire, [...]

VIDEO-IRAN. Technologie: Le  » Qaher-313″, l’avion défensif que l’Iran vient de dévoiler

 

Qaher (Conqueror) F-313

Qaher (Conqueror) F-313

L’Iran a dévoilé un avion de combat qui fait déjà jaser en Occident. L’idée selon laquelle seul l’Occident est capable de faire des choses grandioses est révolu. On l’a vu avec l’Iran surtout, dont la force technologique ne s’est pas démenti tout au long de cette dernière décennie.

L’avion de combat, baptisé « Qaher (Conqueror) F-313  » (« Conquérant 313?), de conception 100% iraniens, avec ses formes dynamiques et futuristes, fait déjà peur, aussi. Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad cité par les médias iraniens lors de cette inauguration, a affirmé que cet avions  »figure parmi les avions de combat les plus avancés du monde » . Il a ajouté que l’appareil avait déjà volé « des milliers d’heures » et que ses pilotes étaient « très satisfaits de ses performances ».

Le Qaher-313 fait partie d’ un projet défensif, a affirmé M. Mahmoud Ahmadinejad en soulignant que « la puissance militaire iranienne n’a pas pour objectif d’agresser et dominer d’autres pays mais est purement dissuasive ».

 

Ajout: Gaëtan Pelletier

Certains affirment que l’avion est une supercherie, un modèle … qui ne vole pas. Propagande, dit-on.

Voici une vidéo tirée de You Tube. Il semble qu’il vole. Ses inscriptions en anglais seraient là pour… la vente.

Avec des airs de F-35, ou de Raptor 22 (?), ce serait un avion furtif.

http://www.youtube.com/watch?v=r2PHCalUZbc&feature=youtube_gdata_player

IRAN. Ahmadinejad: « les musulmans doivent mobiliser des ressources pour déraciner le sionisme »

Selon l’agence officielle iranienne IRNA, hier, dimanche, lors d’un discours à la 26e conférence internationale sur l’unité islamique, le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a déclaré que: « les musulmans doivent mobiliser des ressources pour déraciner le sionisme » . Pour lui, avant de rendre son tablier en juin, l’objectif premier des musulmans est de mettre fin au « problème » du [...]

#Front_National : Jean-Luc Mélenchon est-il le seul homme politique anti-FN ?

A Hénin-Beaumont, lors des prochaines législatives avec l’affiche en feu d’artifice “Jean-Luc Mélenchon versus Marine Le Pen : la revanche au couteau”, il y a un certain nombre de questions à poser dont la plus importante est: Jean-Luc Mélenchon est-il le seul homme politique qui lutte vraiment contre le Front national ? Ensuite, faut-il reléguer au rayon des farces et attrapes cette candidature de Jean-Luc Mélenchon ? Ce qui est sûr, c’est un courage politique dans ce bassin nordiste sinistré. J’avoue que je suis pour ce combat de Mélenchon, même comme l’homme m’a déçu sur l’arnaque de la guerre en Libye. Il dit qu’il a des regrets. Oui, on ne peut combattre les extrémistes du FN, et ignorer ceux de l’OTAN.

Jean-Luc Mélenchon sera donc mis à l’épreuve dans cette circonscription face à ses amis pousse-au-crime en Libye, ses potes du Parti socialiste. Je crois que c’est une faute politique du PS, l’idée même de maintenir un candidat à Henin-Beaumont. Mais, connaissant les quidams qui dirigent ce parti, ce n’est pas une surprise. Bref, le Parti socialiste qui refuse d’être républicain en maintenant aussi face à François Bayrou un protagoniste, on se demande à quoi joue ce parti. L’UMP accuse le PS d’être l’allié naturel du FN. Est-ce une façon implicite de renier aujourd’hui la campagne droitière de Nicolas Sarkozy, le président qui a recyclé des fachos venant du FN ou de chez de Villiers ? Même pas car, Jean-François Copé, qui dénonce le PS, est resté dans la fange raciste pour sa campagne des législatives….

Ce qui me rebute aussi par rapport à une personne aussi intelligente que Jean-Luc Mélenchon, c’est cet alignement ridicule à la paranoïa internationale. Il s’agit du fantasme abscons, hypocrite et mensonger relatif au trafic des propos du président iranien Mahmoud Ahmadinejad sur Israël. En réalité, les désinformateurs qui pourrissent ce monde ont troqué honteusement la phrase du dirigeant iranien. Il avait dit exactement ceci parlant d’Israël tout en exhortant les pays occidentaux à cesser leur soutien inconditionnel à ce pays : « L’Etat sioniste est la tumeur du Moyen-Orient», ajoutant, « L’imam ( l’”ayatollah Khomeyni” ndrl) a dit que ce régime occupant Jérusalem doit disparaître de la page du temps. » Les vocables “carte” ou “rayer” n’existent nulle part. Passons.

Mélenchon sera donc candidat dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais. C’est normal et je le soutiens. Si on veut éradiquer le Front national, certes, il faut lutter contre les injustices, dire la vérité, évitez les clans et surtout travailler pour la France et moins s’occuper de ce qui se passe ailleurs, en Syrie entre autres. La France est en crise et chacun doit s’occuper de ses oignons au lieu de s’impliquer inutilement et proclamer des faux principes liés à un héritage soi disant glorieux qu’on n’applique même pas chez soi. In fine, je crois que le candidat du front de gauche est le seul homme politique qui lutte vraiment contre le FN. Les autres font semblant, de la gauche à la droite. Ainsi, pour Mélenchon c’est:

“Je forme le vœu que les citoyens veuillent majoritairement être représentés à l’Assemblée nationale par quelqu’un qui porte comme réponse à la crise le social et pas l’ethnique (…) Je suis un citoyen et partout chez moi…[...]“

Bien, je crois que le FN tremble déjà de tous ses membres. J’ai vu la dernière déclaration de Marine Le Pen qui attestait sans grande conviction avec la peur dans le ventre à propos de Mélenchon: “Il ne peut plus se passer de moi”. Ah bon ? Bonne chance à Mélenchon !

Nucléaire – Iran : mais pourquoi menacent-ils l’Iran ?

Par

 

Mahmoud Ahmadinejad

C’est reparti pour un tour. Après le rapport de l’AIEA qui n’apporte rien, ne prouve rien, c’est tous les prédateurs qui menacent l’Iran de sanctions. Le gouvernement allemand tout d’abord, a plaidé pour de nouvelles sanctions à l’encontre de l’Iran, jugeant « alarmant » les résultats dudit rapport. Quant au président israélien Shimon Peres, bien avant que le rapport soit publié, il avait déjà averti l’Iran sur la possibilité d’une attaque militaire  « plus proche qu’une option diplomatique ». On se demande bien pourquoi le bien fondé de cette sortie ridicule du président israélien. Netanyahou quant à lui a déclaré : il faut « arrêter la course de l’Iran vers les armes nucléaires ». Et pourtant, le cas israélien a été dénoncé par un scientifique, Mordechaï Vanunu, l’homme qui a informé le monde (et la presse britannique) de l’existence de dizaines d’ogives nucléaires soigneusement cachées par Israël. Il fut embastillé pour avoir fait ces révélations.

Mais pourquoi donc, tous, en choeur, veulent bombarder l’Iran sans preuve ? C’est simplement parce que, un Iran avec réellement un bombe atomique, rétablira un équilibre au Moyen et Proche-Orient dans la mesure où, tous les rapports y sont faussés. Ainsi, personne n’osera plus faire la loi. Notamment les États-Unis qui s’y comportent en roi du monde. Avant de jouer les donneurs de leçons, pourquoi ces pays qui ont à leur tête de criminels ne commencent pas d’abord par supprimer leurs bombes pour montrer l’exemple ? Ils parlent de dissuasion alors, pourquoi l’Iran n’aura-t-elle pas besoin de la même ? Mais au juste, avez-vous déjà vu un pays que l’Iran a menacé ? Ne me parlez surtout pas de la déformation des propos du président iranien qui n’a d’ailleurs aucun réel pouvoir, pour affirmer des choses impossibles à réaliser.

Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a réagit vivement aujourd’hui, en déclarant qu’il « ne reculera(it) pas d’un iota » sur son programme nucléaire. Il a bien raison. Il a notamment accusé à juste titre les responsables de l’AIEA d’avoir « sacrifié la réputation de l’Agence en reprenant les affirmations invalides des États-Unis ». Réaffirmant au passage que l’Iran ne cherchait pas à se doter de l’arme nucléaire. « Nous n’avons pas besoin de la bombe atomique, le peuple iranien est intelligent, il ne va pas construire deux bombes face aux 20 000 bombes que vous possédez », brocardant les Occidentaux.

Il y a trop d’injustice !

Retrouvons-nous à minuit pétante

Et l’Iran frappa au dessus du golfe Persique !

Les nouvelles en provenance d’Iran laissent tous les observateurs sur leur faim. C’est vrai que le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, possesseur d’un seul bien, une vieille Peugeot 504 (ma mère en possédait une) mise aux enchères pour un million de dollars (746.850 euros) fait la UNE des journaux. Cette mise en vente est dédiée à faire financier un projet de logements sociaux. Belle initiative donc. Mais, une nouvelle en chasse une autre.

Drone Prédator

L’Iran a donc frappé au dessus du golfe Persique, deux drones. Ces petits avions dits invisibles invincibles. Diantre ! Mais alors, d’où proviennent ces drones abattus par l’armée iranienne ? On sait que la France, Israël, les Etats-Unis ou l’Angleterre en possèdent.  C’est le commandant Amir Ali Hajizadeh, un responsable des Gardiens de la révolution (Pasdarans), qui a fait cette annonce. C’est pourtant le silence radio ici ou là. Chaque pays préférant garder le silence. Et si, cette petite démonstration iranienne mettait tout le monde d’accord sur l’impossibilité, aujourd’hui, d’attaquer ce pays ?

Ah, l’arsenal nucléaire iranien ! Ce spectre que craignent tous les grands pays qui envisagent de l’attaquer. L’Iran multiplie des exercices de défense aérienne visant à tester sa capacité à prévenir les probables attaques ennemies. Les pays occidentaux, ces donneurs de leçons et champions tous azimuts du nucléaire,  soupçonnent l’Iran de vouloir se doter secrètement d’un arsenal atomique sous couvert d’un programme énergétique civil. C’est vrai que les menteurs ne croient jamais leurs interlocuteurs. S’agit-il ici d’un poker menteur mutuel ?

Israël, depuis des lustres, estime qu’un Iran doté de l’arme nucléaire serait une menace pour son existence. J’avoue ne pas le croire,puisqu’il se base essentiellement sur les salmigondis de Mahmoud Ahmadinejad, en triturant, in fine, son propos.  Quant aux Etats-Unis, ils refusent pour l’instant, l’hypothèse d’un raid préventif contre l’Iran. Normal, l’Irak chiite en majorité et l’Iran dont le chiisme et l’influence sont réels au pays de feu Saddam Hussein, peut embraser à nouveau la région. Selon Wikileaks, des pays comme l’Arabie Saoudite, dont le régime dictatorial est toléré par les Etats-Unis-pétrole à vil prix oblige-, veulent en découdre avec l’Iran. Peut-être lorsque les troupes américaines quitteront définitivement l’Irak…Mais, ce n’est pas demain la veille et cette démonstration de force iranienne, avec la destruction des drones, prouve bien que ce pays est puissant.

Discours de Mahmoud Ahmadinejad devant l’ONU le 23 septembre 2010

(Source : Youtube L’Autre Monde)

Image Flickr par Daniella Zalcman

Ce que les médias de masse corrompus et à genoux ne vous proposeront jamais, L’Autre Monde vous l’apporte.

Il n’est pas question ici de prétendre que le président Iranien est un homme bon ou un homme mauvais.

Il est juste question de vous apporter les éléments vous permettant de vous faire votre propre opinion, en vous donnant le maximum de clés pour y parvenir.

Le texte du discours en anglais c’est ici.

La traduction en Français (source Réseau Voltaire) c’est ici.

La vidéo du discours en langue Farci (sans traduction ni sous-titres) c’est ici.

Playlist des parties 1 à 4 :

Le triomphe de Mahmoud Ahmadinejad au Liban !

Un véritable triomphe. Partout au Liban, il a fait un malheur. Une foule scandait comme un seul homme son nom. Accueilli en héros, Mahmoud Ahmadinejad s’affirme comme le vrai leader du Proche et Moyen-Orient. Malgré les aboiements de l’Arabie Saoudite, l’Iran devient chaque jour davantage le pays le plus fort de cette région et, ça n’est pas prêt de s’achever.

Mahmoud Ahmadinejad aux côtés de responsables du Hezbollahet du Amal, jeudi à Bent Jbeil. Crédits photo : JOSEPH EID/AFP

Pourquoi tous les responsables et les médias occidentaux, notamment israéliens et américains expriment-ils leur inquiétude parce que Mahmoud Ahmadinejad, le président iranien, est au Liban ? Pourquoi ce déplacement du président iranien, notamment dans le sud du Liban pose-t-il un problème ? Pourquoi la presse insiste-t-elle tant sur la proximité avec Israël ? Il y a quelque chose qui cloche. N’a-t-il pas le droit de se déplacer où il veut ? Autant de questions auxquelles, répondre serait déjà un aveu de faiblesse, une falsification historique et surtout de la désinformation…

J »ai même lu ici et là qu’il fallait que l »ennemi d’Israël » doit être victime d’un attentat perpétré par Israël. Pourquoi ? De Yediot Aharonot en passant par le journal Maariv, le même refrain, comme si l’Iran, de son côté, interdisait un pays à qui que ce soit. De même que Mahmoud Ahmadinejad, tance Israël, Israël aussi, par  ses déclarations fait pareil. Alors, what’s else ? Pourquoi doit-on avoir en Occident le droit de s’immiscer dans la politique iranienne et interdire que l’Iran fasse pareil ? Cette question puisque le président iranien est accusé de provocation et surtout de vouloir déstabiliser….le Liban. De qui se moque-t-on ?

De dire que les intentions de l’Iranien sont hostiles et qu’il joue avec le feu, c’est vraiment ce que j’ai toujours nommé le « n’importequoitisme ». Certains ont même poussé le bouchon en arguant qu’il se comporte comme un chef militaire. Comme le mentionne le chercheur Kamal Bayramzadeh, la façon dont les Occidentaux ont envahi d’une part l’Irak et les résultats qu’on sait, et d’autre part, l’Afghanistan, a permis à l’Iran, qui n’a jamais attaqué un pays soit dit en passant, de redevenir une grande puissance dans la région. Et par conséquent, aujourd’hui, ils sont aux abois. Ce n’est pas la faute de l’Iran et ce n’est non plus un soutien à ce pays ou à Ahmadinejad. Hélas, ce discours ne passe pas, puisque la propagande bat son plein. Dire la vérité sur l’Iran c’est soutenir ce pays selon eux. Il n’en est rien.

Quand Ahmadinejad salue la « résistance » des Libanais contre « le régime sioniste », il parle simplement de la guerre contre le Liban et non le Hezbollah comme on dit en Occident. Sur 34 jours, Israël n’a pas pu faire disparaître le Hezbollah qui est quand même représenté au Parlement libanais et par conséquent officiel, même comme il est considéré comme une organisation terroriste. Ça dépend pour qui…La paix ce n’est pas diaboliser les autres car, c’est de la dispute que jaillit la lumière. Donc, il faut parler avec tout le monde si l’on est un vrai partisan de la paix.

La certitude du doute…

La certitude du doute…

Une réponse

  1. [...] This post was mentioned on Twitter by souklaye, numero_six, skeletor_Prime, vituperer, audio_in_vitro and others. audio_in_vitro said: Je n’arrive pas à choisir entre la fin d’une arnaque et un pompier pyromane (Fidel Castro 0 – Terry Jones 1) http://wp.me/pn1lw-1W1 [...]

Syndication RSS

Répondre

Le spectacle iranien tire à sa fin

De prime abord, il faut que je vous avoue que je n’ai pas du tout été happé par ce qui se passe en Iran et je n’arrive pas encore à m’expliquer pourquoi, exactement. Enfin, pas avant la fin de semaine dernière. C’est que j’ai parlé avec un ami qui m’a fait part de sa vision des choses, vision qui ne cadre pas du tout avec ce qu’on entend par les temps qui courent. Surtout pas en phase avec la pratique qui consiste à afficher sa photo en vert sur Twitter pour appuyer les partisans de Mir-Hossein Mousavi. Et la lecture d’un billet de mon confrère Pierre JC Allard, « Twitter et démocratie », a fini de me convaincre d’aller voir de ce côté.

Premièrement, la CIA. Ils ont fait le coup une fois en 1953 de fomenter un soulèvement populaire afin de renverser un gouvernement démocratiquement élu. C’est assez logique de se poser la question aujourd’hui si ce n’est pas seulement une répétition de l’histoire, avec les moyens technologiques actuels, mais ça ne viendra pas de nos médias « mainstream ». Alors, on va du côté alternatif, mais pointer ça c’est réellement suspect… Parce qu’on ne peut pas réellement rien faire d’autre que soulever la question, étant donné que les seuls échos proviennent de ce qu’on peut appeler le « journalisme citoyen », même si l’expression est galvaudée, via Twitter, YouTube, Facebook, etc.

Parlant Facebook, justement, saviez-vous que « la CIA est un des principaux investisseurs »? « En effet, la vénérable institution n’a pas hésité à y placer 40 millions $ à travers ses sociétés de capital de risque. » Qui me répondra sans rire que le but de ça est seulement pécuniaire? Parlant contrôle, concernant le web plus général, saviez-vous que l’« Iran possède un système à ce point sophistiqué de pistage des paquets Internets qui circulent sur son réseau, et non seulement l’état détient-il un monopole sur tout ce qui se nomme communication, mais il peut aussi prendre le contrôle de ce qu’il veut bien »? En sachant cela, il est tout à fait plausible de douter fortement de ce qui réussit à passer jusqu’à nous, d’un côté comme de l’autre. Entre un agent de la CIA et un simple citoyen iranien, qui a plus de chance de réussite?

Tout le monde sait que l’Iran est depuis longtemps une épine dans le pied des États-Unis. Et la seule manière d’arriver à mater Mahmoud Ahmadinejad, ça serait par la voie arrière, puisque par devant c’est bloqué diplomatiquement. Sommes-nous certain que ce spectacle de Twitter-réalité ne soit pas seulement un spectacle, du moins en partie, pour préparer une quelconque légitimité guerrière?

Je ne dis surtout pas que j’ai raison, mais ces questions se posent. Et là tout « semble revenir à la normale dans les rues de Téhéran, et aucune manifestation n’est prévue » après que le porte-parole du Conseil des gardiens de la Constitution ait annoncé sur une chaîne officielle : « Heureusement, lors de la récente élection présidentielle, nous n’avons constaté aucune fraude ni infraction majeure. Par conséquent, il n’y a pas de possibilité d’une annulation du scrutin. »

Quelqu’un est surpris?

Le Diable Ahmadinejad

nullDevant le tollé qu’a provoqué dernièrement le président iranien Mahmoud Ahmadinejad en qualifiant Israël de « gouvernement raciste », il est facile pour quiconque de suivre en pensée les 23 ambassadeurs de l’Union européenne qui ont quitté la salle de la conférence contre le racisme, Durban II, qui se tenait à Genève. Cela n’est pas très surprenant puisque, depuis le début de sa présidence en 2005, il est dépeint assez négativement dans les médias occidentaux. Un simple faux pas de plus…

Pour ma part, j’ai eu connaissance de cet événement après avoir lu un article, « La campagne contre l’Iran : le lobby sioniste et l’opinion juive », paru originalement à l’été 2008 dans La Revue internationale et stratégique (pour la version PDF c’est ici, et je me suis permis de publier l’article aussi sur mon blogue). L’auteur de l’article est Yakov M. Rabkin, professeur d’histoire à l’Université de Montréal et auteur du livre « Au nom de la Torah : une histoire de l’opposition juive au sionisme ». Point important dans le contexte chatouilleux dans lequel nous nous trouvons quand il est question de quoi que ce soit qui touche à la judéité : l’auteur est juif-pratiquant.

Alors, cet événement prend un tout autre sens après avoir pris connaissance de cet article. Commençons par son résumé :

Deux allégations formulées à l’endroit du président iranien Mahmoud Ahmadinejad intensifient les pressions que les États-Unis et Israël font peser sur l’Iran : il est accusé de nier la Shoah et de menacer de génocide la population israélienne. Souvent, on présente l’Iran comme une nouvelle Allemagne nazie et le président Ahmadinejad comme un nouvel Adolf Hitler. Cet article retrace les origines de ces accusations en mettant en lumière le rôle que joue, dans la formation du discours occidental sur l’Iran, l’amalgame que d’aucuns pratiquent entre les juifs, d’une part, et l’État d’Israël, d’autre part. En terminant, l’article met en garde contre les réactions épidermiques et fait ressortir la nécessité d’agir rationnellement, particulièrement lorsque les Occidentaux ont affaire à des dirigeants qu’ils jugent irrationnels.

L’article nous fait comprendre le puissant rôle du lobby sioniste qui se sert du spectre de l’accusation d’antisémitisme pour contrer les critiques, même de la part de juifs. Et il va sans dire que ce think tank a fait du bon travail auprès des médias internationaux pour modeler l’opinion publique dans son sens… en se servant même d’une traduction erronée pour attribuer « une intention génocidaire » au président iranien : « Israël doit être rayé de la carte » au lieu d’« Israël doit disparaître de la page du temps ».

Alors, il est tout à fait normal qu’aujourd’hui toute parole de ce président choque a priori. On entend une insulte gratuite, antisémite, tandis que son message est beaucoup plus logique :

Il proteste[...] contre les conséquences de la formation de l’État sioniste sur les Palestiniens (musulmans, chrétiens, ainsi qu’un certain nombre de juifs non et anti-sionistes), qui ont dû payer le prix d’un crime commis par les Européens.

Donc il demande, bien sûr sur le mode de la provocation :

Si les pays européens insistent sur le fait qu’ils ont massacré des juifs pendant la Seconde Guerre mondiale… pourquoi n’offriraient-ils pas au régime sioniste un territoire en Europe ?

Malgré cela, les faits sont là pour prouver qu’il n’est pas antisémite, mais bien seulement antisioniste. Et il est même ami avec des rabbins qui le sont aussi, comme quoi cela n’a rien à voir.

Dieudonné et Ahmadinejad, même combat?