Pourquoi LIRE MEIN KAMPF?

. Ça y est, Mein Kampf d’Adolf Hitler (1889-1945) vient de tomber domaine public. On va conséquemment amplement en parler,

Lire la suite

LE CYCLE DOMANIAL (par Paul Laurendeau)

YSENGRIMUS   Le Cycle Domanial, paru chez ÉLP en 2013, vit en fait en moi depuis plusieurs années maintenant. Créer un monde, un

Lire la suite

Ma rencontre avec Diane Larose, artiste peintre

YSENGRIMUS   On ne peut pas encore tout à fait dire que l’été se termine mais disons qu’il avance. Cet été

Lire la suite

LA PLAIE DU PASSÉ (Adam Mira)

YSENGRIMUS   Dans ce recueil de seize nouvelles réalistes et intimistes, on nous invite à voir le monde contemporain à

Lire la suite

ADULTOPHOBIE: l’expression sans concession de l’épouvante lancinante de mon imaginaire de parent

. . Et il y a aussi tout ce que nous imaginons et qu’aucune image ne peut capter, et qui

Lire la suite

LE ROI CONTUMACE (par Paul Laurendeau)

Résumé du roman (par Laurendeau et Berger): Serge-Ours Noiseux, dit Sournois, quêteux, mandoliniste de rues et versificateur automatiste du Faubourg

Lire la suite

L’IMAGIAIRE DES PIMPRENELLES par LauBer (Paul Laurendeau, Allan Erwan Berger)

YSENGRIMUS   Nous publions, Allan Erwan Berger et moi, L’Imagiaire des pimprenelles (pictopoèmes) chez ÉLP (2014). Le principe pictopoétique tel que

Lire la suite

L’IMAGIAIRE VERGNER par LauBer (Paul Laurendeau, Allan Erwan Berger)

YSENGRIMUS   Nous publions, Allan Erwan Berger et moi, L’Imagiaire vergner (pictopoèmes) chez ÉLP (2014). Le principe pictopoétique tel que nous

Lire la suite

HISTOIRE DE TÉNÈBRES ET DE LUMIÈRE (Allan Erwan Berger)

…mais nous tenons malgré tout à honorer nos archaïsmes. Ô toi qui remues sous la peau des cités, prends donc

Lire la suite

L’islam, et nous les athées (Laurendeau)

Allan Erwan Berger: L’ampleur de cet ouvrage, qui, sans se vouloir exhaustif, embrasse quand même tout le paysage de l’islam,

Lire la suite

Sur le gouvernement par les sages et sur le mal involontaire (pastiche maïeutique de Socrate)

YSENGRIMUS  Un moment d’interaction respectueux mais critique entre Florence (jouée par une correspondante anonyme) et le vieux sage grec qui

Lire la suite