Société, tu m’auras pas (Renaud)

Société, tu m’auras pas
Renaud Séchan (1975)

Y’a eu Antoine avant moi
y’a eu Dylan avant lui
après moi qui viendra?
Après moi c’est pas fini.
On les a récupérés,
oui, mais moi on m’aura pas.
Je tirerai le premier
et j’viserai au bon endroit.

J’ai chanté dix fois, cent fois
j’ai hurlé pendant des mois,
j’ai crié sur tous les toits
ce que je pensais de toi,
société, société,
tu m’auras pas.

J’ai marché sur bien des routes,
j’ai connu bien des pat’lins,
partout on vit dans le doute,
partout on attend la fin.
J’ai vu occuper ma ville
par des cons en uniformes
qu’étaient pas vraiment virils,
mais qui s’prenaient pour des hommes.

J’ai chanté dix fois, cent fois
j’ai hurlé pendant des mois,
j’ai crié sur tous les toits
ce que je pensais de toi,
société, société,
tu m’auras pas.

J’ai vu pousser des barricades,
J’ai vu pleurer mes copains,
J’ai entendu les grenades
tonner au petit matin.
J’ai vu ce que tu faisais
du peuple qui vit pour toi,
j’ai connu l’absurdité
de ta morale et de tes lois.

J’ai chanté dix fois, cent fois
j’ai hurlé pendant des mois,
j’ai crié sur tous les toits
ce que je pensais de toi,
société, société,
tu m’auras pas.

Demain, prends garde à ta peau,
à ton fric, à ton boulot,
car la vérité vaincra,
la Commune refleurira
Mais en attendant, je chante,
et je te crache à la gueule
cette petite chanson méchante
que t’écoutes dans ton fauteuil.

J’ai chanté dix fois, cent fois
j’ai hurlé pendant des mois,
j’ai crié sur tous les toits
ce que je pensais de toi,
société, société,
tu m’auras pas.

renaud_sechan
.

Les droits d’auteurs de ce texte appartiennent aux instances concernées. Il est publié ici, sur un espace citoyen sans revenu et libre de contenu publicitaire, à des fins strictement documentaires et en complète solidarité envers son apport intellectuel, éducatif et progressiste.

About Équipe de l'édition 195 Articles
L’équipe vous offre ici sa mixture. Elle assume et elle assure...

5 Commentaires

  1. Salut à tous,

    L’intention y était, mais il a trahi. La « société » l’a eu.

    Avant l’éxécution de Mesrine, les situationnistes lui ont demandé de faire une chanson sur Mesrine afin que le pouvoir n’ose pas l’éxécuter. Il a refusé.

    Les éditions de Gérard Lebovici ont employé la fille de Mesrine qui ne pouvait pas trouver de boulot.

    Gérard Lebovici, immensément riche puisque 90% du cinéma français passait par lui, finançait Guy Debord et les situationnistes. Il a publié aussi le livre de Mesrine «L’instinct de mort». Gérard Lebovici a été exécuté par les services secrets français en 1984 dans un parking souterrain.

    Une autre façon de voir la trahison de Renaud, c’est de voir qu’il a fait de la propagande pour faire des gosses.

    En 2005 il a fait voter pour la Constitution de l’Europe (constitution Giscard)

    Bon assez avec ce traitre.

    Bien à vous,
    do
    http://mai68.org/spip2

    Mesrine parle encore : http://mai68.org/spip/spip.php?article548

    L’instinct de mort : http://mai68.org/spip/_/Mesrine/autres/l-instinct_de_mort-jacques-mesrine.rar

      • @ Ysengrimus
        C’est notre façon à nous de combattre le dogmatisme et le sectarisme

        Nous analysons et soupesons l’œuvre – le texte – et ensuite le personnage

        Et publication ne vaut pas endossement intégral de l’un ou de l’autre – puisque nous avons confiance dans l’intelligence de nos lecteurs nous savons qu’ils poseront eux-mêmes leur jugement sur l’un et sur l’autre

        Merci à DO pour son jugement (quoique nous n’endossions pas son estime pour Mesrine)

        Robert Bibeau

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*