Le mur derrière la grange (Lautrec)

3- vieille-maison

LE MUR DERRIÈRE LA GRANGE
Donald Lautrec  (1972)

Le mur derrière la grange a pas besoin d’être peinturé cette année
À chaque printemps je me d’mande si je va pouvoir toffer un autre été
J’ai pu une cenne à banque les poules ont pas pondu souvent ct’année
Je te dis que des fois j’en mange du bœuf haché pis de la vache enragée

Oh l’autoroute s’en vient par icitte
Mais la maudite a s’en vient pas vite

Chu donc tanné d’attendre j’ai hâte de voir où c’est qu’à va passer
Je va peut-être pouvoir vendre ma grange, ma maison pis mon poulailler

Oh l’autoroute s’en vient par icitte
Mais la maudite a s’en vient pas vite

Le mur derrière la grange a pas besoin d’être peinturé cette année
À chaque année je me de mande si a va pouvoir toffer une autre année
Le vent passe entre les planches pis y mouille tout le temps le toit commence à couler
On est presque en septembre y a la moitié du foin qui est pas rentré

Oh l’autoroute s’en vient par icitte
Mais la maudite a s’en vient pas vite

Les droits d’auteurs de ce texte appartiennent aux instances concernées. Il est publié ici, sur un espace citoyen sans revenu et libre de contenu publicitaire, à des fins strictement documentaires et en complète solidarité envers son apport intellectuel, éducatif et progressiste.

avatar

Trouvailles

Sur la route rhizomatique de tout cheminement intellectuel apparaissent de temps en temps des trouvailles...

Une pensée sur “Le mur derrière la grange (Lautrec)

  • avatar
    11 avril 2015 à 7 07 31 04314
    Permalink

    Description limpide de la condition du lumpen-paysan semi-assisté, dans une petite chanson populaire d’autrefois…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *