Lettre d’excuses de Paul Laurendeau

Chers lecteurs, lectrices et auteur(e)s des 7 du Québec,

On a donc fini par me signaler une petite pseudo-erreur que j’aurais commise dans les commentaires suivant mon texte très lu intitulé Dieudonné et l’Islam.

Dans ce texte, dont je suis fort satisfait, je pastiche ouvertement le style interactif (souvent vif et ordurier) de Dieudonné (auquel, bien évidemment mais sans m’énerver, je m’objecte). J’ai ensuite joyeusement généralisé ce pastiche parfaitement légitime à mes réponses à certains commentateurs eux-mêmes veulement pro-Dieudo. Le résultat fut une série d’échanges qualifiés, par maints petits esprits pleurnicheurs et victimaires, de «offensants», «vulgaires», «ad hominem», «tendancieux». Elles étaient pourtant, ces petites passes d’armes anodines à saveur para-dieudonesque, fort utiles à ma démonstration anti-dieudonesque.

Les échanges les plus soi-disant «offensants» ont été retirés, à mon très grand regret, du fil des commentaires de ce texte. Je présente ici sans enthousiasme et du bout des lèvres des excuses sèches et fort peu convaincues aux personnes que ce procédé humoristique, pourtant bien marrant et hautement significatif, a pu offenser. La confirmation est indubitablement faite que ces personnes, justement tous des suppôts tonitruants de la «liberté d’expression» de Dieudonné, sont de mauvaise foi et parfaitement méprisables vu qu’elles finissent en pleurnichant par prétendre me retirer le même type de liberté pour le même type de comportement verbal.

Conclueurs, concluez. Quant à moi c’est CQFD, plain-pied.

Paul Laurendeau
(persiste et signe)

avatar

Équipe de l'édition

L’équipe vous offre ici sa mixture. Elle assume et elle assure...

39 pensées sur “Lettre d’excuses de Paul Laurendeau

  • avatar
    11 janvier 2014 à 15 03 48 01481
    Permalink

    Laurendeau tu dois quitter ce site, tu mêles les cartes et personne ne d’y retrouve plus.

    Les fils devraient être clairs, non interchangeables, on ne devrait pas accepter que des avatars et autres trolls viennent insulter les gens.

    Et, chaque internaute devrait occuper un seul et même personnage sur ce site.

    J’ai rejoins le site des 7, après avoir délicatement cogné à la porte, avec l’idée de rejoindre un site de «libres penseurs», où chacun serait responsable de ses textes, de ses opinions et de son discours.

    Depuis trois ou quatre mois j’ai vu s’y développer de curieuses mouvances souterraines …

    et, moi qui n’écrivais que sur les affaires municipales et le développement urbain, à partir du moment où j’ai mis en ligne une petite série d’articles sur le patrimoine religieux, des trolls, avatars et autres personnalités multiples et croisées sont venus perturber et polluer le fil des commentaires à la suite de mes articles.

    finalement, sans savoir ce qui se tramait et sans comprendre la mécanique du site (sincèrement), j’ai constaté que des commentaires s’étaient ajoutés après que j’aies fermé le fil sur mon dernier article et qu’ils ont, par la suite, été «téléportés» à la fin du fil des commentaires de l’avant-dernier article.

    c’est, que l’on appelle jouer à colin-maillard et abuser des gens.

    le pire pour moi, c’est de venir «niquer» les gens en portant un masque, en mélangeant les identités et en effaçant des bribes de commentaires (caviardage et bavardage …).

    la beauté du site des 7 du Québec est qu’il n’est JUSTEMENT PAS le repère de telle ou telle mouvance.

    j’ai mal au coeur de tout ça. Moi qui suit un humble citoyen, un communicateur de métier et un intellectuel probe et honnête.

    je souhaite que le responsable du fil des commentaires soit remplacé. Et, je ne souhaite surtout PAS prendre sa place.

    je suis ici pour partager des idées, faire cheminer des prises de conscience et …
    MOI aussi cheminer, me transformer et accepter la contradiction que me portent mes semblables.

    soyons, au moins, probe, sans mêler les cartes, nous déguiser, semer la zizanie ou faire parler d’autres entités à travers nos discours, tels des ventriloques impotents.

    voilà, et je le répète:

    je suis excessivement OUTRÉ que Robert Bibeau, avec qui je ne suis pas nécessairement d’accord en général, se soit fait traité de ROUGE-BRUN.

    s’il y avait des ROUGES-BRUNS sur ce site, je n’y aurais jamais mis les pieds pour ma part.

    Laurendeau, je ne t’en veux pas personnellement, mais quitte tes fonctions que tu as outrepassées.

    c’est tout. Et que la concorde soit rétablie sur ce site qui a un très fort potentiel, au demeurant.

    • avatar
      11 janvier 2014 à 19 07 04 01041
      Permalink

      Je nie fermement l’intégralité de ces allégations.

    • avatar
      11 janvier 2014 à 20 08 58 01581
      Permalink

      Personellement, P-H P,

      J’ai moi-même placer des commentaires sous le texte des « écrins » parce qu’ils étaient fermés sur celui de l’oratoire.

      À ma connaissance, il n’y a pas eu de commentaires effacés.

      J’ajoute, que s’il y a un un auteur et commentateur totalement immature sur ce site c’est Patrice-Hans Perrier, et ce depuis le début.

      Je l’ai écrit à P-H P qu’après sa défaite électorale municipale il devrait prendre une temps de repos, mais il est sourd d’esprit ce jeune homme.

      Je soutiens Paul Laurendeau dans tout ce qu’il fait. J’estime que nous sommes tous des témoins privilégiés de lire et de côtoyer cet érudit GÉNIAL.

      • avatar
        12 janvier 2014 à 6 06 34 01341
        Permalink

        Merci Belliard. Ça repose un peu des tombereaux d’ordures actuelles qu’on me déverse dessus sans raisons bien claires.

        Le problème de fond ici, c’est bien mon texte Dieudonné et l’islam. Cette crise est immense en France. Ce texte, contre le Dieudo que bien des gens ici défendent, est un succès et ils m’en veulent pour ça. Observez attentivement que derrière les astinades formelles et de courtoisie, c’est une lutte de contenu intellectuel qui se profile. Et elle est aussi implacable qu’inévitable dans un espace de débat. Ceux qui veulent sortir Laurendeau sont les ennemis « de contenu » de Laurendeau. Guidons notre analyse sur ce postulat. Il illumine tout.

        Merci de votre appui, dans l’accord ET dans le débat. Salut et solidarité.

        • avatar
          12 janvier 2014 à 7 07 28 01281
          Permalink

          M’en fiche de ton texte, c’est l’État bourgeois répressif censeur et policier que tu défends qui te devrait te gêner.

          Ainsi que tes plus grands fans, sauf s’ils en sont et s’ils en sont, je les emmerde et les renvoie dans l’autre tranchée, celle de la bourgeoisie, avec toi.

          • avatar
            12 janvier 2014 à 10 10 48 01481
            Permalink

            Pour quelqu’un qui se fiche de son texte, tu es allé vachement marteler tes redites dans les commentaires!

          • avatar
            13 janvier 2014 à 7 07 36 01361
            Permalink

            N’empêche Mura que tu défends l’État policier et bourgeois, assume-toi plutôt que déblatérer ici.

      • avatar
        12 janvier 2014 à 13 01 26 01261
        Permalink

        @ Gelinas,

        http://ysengrimus.wordpress.com/2010/05/01/mes-idoles/

        C’est vrai que le dialogue avec Karl Marx est disparu.

        C’est vrai que Sinclair Dumontais est un pseudo mais pas pour Laurendeau. Après recherches, je découvre que Dumontais a écrit une livre : « Rencontre avec quatre philosophes » et qu’il animait Dialogus sur Internet. Donc il se peut que votre commentaire ait provoquer l’effacement. Ce n’est pas mon problème.

        Mon commentaire s’adressait à Paul Laurendeau /Ysengrimus qui en a pris bonne note et au vu du lien ci-haut, Marx est une de ses idoles.

        Salutations.

        PS: Belliard, Noögénaire, GaÏagénaire.

  • avatar
    11 janvier 2014 à 17 05 40 01401
    Permalink

    Merci Paul.

    🙂

  • avatar
    11 janvier 2014 à 17 05 52 01521
    Permalink

    La chose principale et essentielle à retenir de tout ça c’est que celui qui est d’accord avec la censure contre Dieudonné est lui-même un censeur. Son attitude est révélatrice de sa façon de pensée. Il est contre la liberté d’expression, mais il fait des attaques gratuites contre les gens, exactement comme l’indique son idéologie qui défend l’État policier contre quelqu’un qui n’a jamais fait de désordre à l’ordre public. Il y a eu autant de malhonnêteté dans sa façon, que dans le fond de son discours. Affirmer que Dieudonné est antisémite est d’une grande malhonnêteté intellectuelle.

    • avatar
      11 janvier 2014 à 18 06 32 01321
      Permalink

      Incroyable.

      Mais c’est un nid à nazillons, ce site!

      • avatar
        12 janvier 2014 à 7 07 30 01301
        Permalink

        Ou un nid de lèche raie de la bourgeoisie, t’en est peut-être?

        Parce qu’on condamne la répression et la censure d’un homme par l’État bourgeois, on est des nazis?

        Vas te faire foutre, collabo de mes deux!

  • avatar
    11 janvier 2014 à 19 07 08 01081
    Permalink

    Voyez ce genre de commentaire. Une fausse attaque, gratuite et injustifiée, sans explications, ni commentaires. Exactement le même genre de procédé que contre Dieudonné. Une amie à M. Laurendeau j’imagine. Commentaire inutile, puisqu’il n’apporte aucune ouverture au débat d’idées, seulement du dénigrement malhonnête.

    • avatar
      11 janvier 2014 à 19 07 23 01231
      Permalink

      Connais pas cette personne mais tout les anti-Dieudo sont effectivement mes amis.

      Si vous voulez discuter mes arguments monsieur, c’est sous mon texte.

      • avatar
        11 janvier 2014 à 19 07 36 01361
        Permalink

        Comment pouvez-vous dire qu’une personne, qui vient d’en traiter une autre de « nazillon » dessous votre lettre d’excuse, est votre amie.

        C’est d’une violence qui n’est absolument dans aucun des autres auteurs de ce site. Et c’est cet écart qui est choquant. Dès qu’on entre en contact avec vous et depuis peu, on entre dans la violence et on en prend plein la gueule.

        Qu’un responsable de site dise qu’une personne qui traite une autre de « nazillon » est son amie, c’est la négation même d’accueil, ça signifie que vous désirez jeter dehors tous vos contradicteurs même les plus mitigés, et que vous voulez garder ceux qui sont d’accord avec vos idées, même s’ils expriment les pires injures.

        Ce n’est pas le site de PJCA et de CAD que je connais et que vous avez dénaturé en à peine deux jours.

        Moi je ne veux pas participer à ça, et je ne veux pas que mes textes attirent des gens dans ce piège, parce que c’est violent et déshumanisant.

        Vraiment Laurendeau je vous plains, je n’ai plus de mots pour le dire.

        • avatar
          11 janvier 2014 à 19 07 47 01471
          Permalink

          Venant de celui qui cite faussement un gars à un autre gars juste pour les regarder se chamailler, c’est pas très net, tout ça.

          Je me demande sérieusement si Serge Charbonneau et moi-même avont pas été les victimes butées et papillonnantes d’un astucieux marionnettiste hexagonal… Du grand guignol à distance en quelque sorte.

          Si oui, Serge, du fond du cœur je vous dois des excuses pour cela aussi. Je me croyais fort mais on dirait qu’il y a eu plus fort encore…

          C’est ma minute autocritique.

      • avatar
        12 janvier 2014 à 7 07 31 01311
        Permalink

        On le savait et on y compte parmi ceux-là, l’État bourgeois policier et leurs Rémoras. Pas besoin d’en ajouter, tu ne fais que confirmer nos doutes.

  • avatar
    11 janvier 2014 à 19 07 56 01561
    Permalink

    Discuter avec vous de votre texte, M. Laurendeau, selon vos règles de censure, au risque de recevoir des injures injustifiées, sachant que vous êtes ami avec tout les anti-Dieudonné, même s’ils sont des criminels ou des menteurs peu importe. Non merci. Que vous approuviez le genre de commentaire de Julie Soulange, eh bien discutez donc entre vous, puisque vous approuvez les injures malhonnêtes qui tentent seulement de réduire l’adversaire au silence.

    • avatar
      11 janvier 2014 à 20 08 03 01031
      Permalink

      Ouf, que c’est facile. Ces négationnistes, quels byzantins.

      • avatar
        11 janvier 2014 à 21 09 58 01581
        Permalink

        Julie Soulange,

        Pourquoi fais-tu des attaques personnelles hors sujet? Ce jeu d’associations qui essaie de faire croire qu’être du côté de Dieudonné c’est être nazi, antisémite, révisionniste, etc… démontre la faiblesse de votre point de vue. Et pour compenser ta faiblesse intellectuelle, tu utilises des soi-disant attaques personnelles qui n’ont aucun rapport avec la violence du lynchage que subit Dieudonné par une élite politicienne et journalistique malhonnête.

        C’est une question d’éthique : Dieudonné est honnête, pas ses détracteurs. Il n’a jamais causé de désordre public, alors c’est criminel de l’interdire en faisant valoir ce faux prétexte. Chacun peut bien avoir les opinions politiques et historiques qu’il veut, en autant qu’il est éthique, ce qui n’est pas le cas des politiciens, ni des journalistes des grands médias. Dieudonné ne propage pas la haine, c’est Valls et Hollande qui le font, ainsi que des commentaires comme les tiens.

        Le chantage à l’antisémitisme est une arme politique pour réduire les opposants au silence. C’est tellement évident. C’est habituellement utiliser par les vrais racistes afin de faire une inversion accusatoire. Dire cela, c’est ne pas vouloir dialoguer d’égal à égal.

        Quand je pense que M. Laurendeau approuve tes commentaires diffamatoires, et qu’en plus il se réclame ton ami, alors il se démasque. Reste à voir si les responsables du site voudront d’une telle personne comme adjoint-éditeur, et même comme journaliste…

        Cordialement,

        Nicolas

      • avatar
        12 janvier 2014 à 7 07 36 01361
        Permalink

        Julie est pour l’État bourgeois policier, ça explique que tout.

        Et tant qu’à jouer dans la démagogie de merde, Julie est aussi pro-ALQEADA, parce que l’État bourgeois français qu’elle défend l’est.

        Julie est pour les Coups d’État, parce que l’État policier bourgeois qu’elle défend l’est.

        Julie défend le terrorisme, parce que la France bourgeoise et policière le défend.

        C’est facile faire ce que Julie et Laurendeau font, c’est digne du Journal de Montréal, ils ont leur place aux côtés de Richard Martineau quant à moi.

        • avatar
          12 janvier 2014 à 7 07 55 01551
          Permalink

          Richard Martineau, ayoye. Oh, l’injure absolue. Oh je me pâme et je meurs. Vous me souhaitez vraiment du mal, mon pauvre Guillemette!

          J’ai bien ri.

  • avatar
    11 janvier 2014 à 23 11 36 01361
    Permalink

    Une image de batterie !
    C’est mon métier de choisir des images pour illustrer des nouvelles.
    Une batterie !
    Pourquoi une batterie ?
    C’est son icône, son « avatar » me direz-vous !
    Mais c’est quoi cet « avatar » ?
    Bon !
    Enfin !

    M. Paul Laurendeau s’excuse.
    Une lettre d’excuse !
    Un peu comme les journaux qui lancent des choses et qui publient par la suite qu’ils se sont trompés (généralement de bonne foi) et qu’ils s’excusent.

    M. Laurendeau va même jusqu’à me présenter des excuses, à moi, directement.
    Je vous avoue avoir été surpris.
    Grandement surpris.

    J’accepte les excuses de M. Laurendeau.
    Ses attaques n’étaient tout de même pas que du pastiche.
    Dieudonné, à ma connaissance, n’a jamais parlé de Radio-Canada et de mon supposé renvoi.

    Dieudonné a le dos large, sûrement autant que le mien, mais il ne faut pas exagérer sur le « pastiche ».
    Le pastiche était fort. Je dirais beaucoup plus fort que l’original.

    L’original a pour but de faire rire et de faire réfléchir aussi, en même temps.
    Un peu comme Denis Coderre qui peut marcher et mâcher de la gomme en mêm temps.
    Oui Dieudonné fait rire et réfléchir.

    M. Laurendeau en faisant son « pastiche » visait-il à faire rire ?
    À faire réfléchir ?
    Je me le demande vraiment.
    En tout cas, moi, sa grossièreté me faisait rire. Rire de le voir se ridiculiser à ce point.
    Je ne crois pas qu’il ait fait rire beaucoup de gens à part ses quelques pseudonymes résolument partisans.
    Il a peut-être fait rire la directrice, ça, nous ne le saurons jamais.

    A-t-il fait réfléchir ?
    Probablement.
    En tout cas, il me semble évident que plusieurs ont sérieusement réfléchi sur son rôle et son apport au site des 7 du Québec.
    Cette réflexion valait la grossièreté à laquelle il s’est prêté.

    Paul Laurendeau en faisant son pastiche de Dieudonné, voulait-il comme l’humoriste politique Dieudonné faire rire et faire réfléchir ?
    À mon humble avis NON.
    Paul Laurendeau visait à m’insulter, me ridiculiser, m’injurier, me salir et il n’y avait absolument rien de drôle.
    Rien de drôle dans ses propos et pire rien de drôle de voir vers quels bas fonds il entrainait le site des 7 du Québec.

    Les 7 du Québec dans les bas fonds.
    Est-ce un événement grave ?
    Il semble que non, c’est un peu déplaisant, mais bon…
    On s’excuse et on recommence.

    Merci pour vos excuses, M. Laurendeau.

    Serge Charbonneau
    Québec

    P.S.: Merci d’avoir fermé le département de la censure pour ce soir.

    • avatar
      12 janvier 2014 à 6 06 28 01281
      Permalink

      Cher Serge,

      Je vous le dis ici solennellement, je ne me disputerai plus jamais avec vous sur Les 7 du Québec. Tant que je cultivais l’illusion de le faire de mon plein chef, ça allait. C’était à la fois marrant et faussement limpide. Mais j’ai maintenant le net sentiment qu’on me manipule à le faire pour discréditer et ce site et ma pensée et la vôtre, et là, ça ça va pas. Je ne vous demande pas la moindre réciprocité. Nous avons nos divergences de pensée et de méthode mais je respecte votre libre arbitre.

      Je m’excuse encore une fois de mes propos dieudonéesques envers vous (curé du village, etc). Ils sont effacés, ils sont aussi retirés. Et je prend clairement acte du fait que vous avez quitté Radio-Canada, pas le contraire. Et je sais pourquoi en fait: c’est que ces gens ne vous méritaient pas.

      Nous avons une chose en commun vous et moi, Serge Charbonneau. Nous ne sommes pas des marionnettes. J’invite les marionnettistes de grand guignol (hexago-anar-de-droite ou autres) qui ont pu, non sans un court bonheur, laisser croire le contraire un temps à désormais bien numéroter leurs abattis.

      • avatar
        12 janvier 2014 à 6 06 43 01431
        Permalink

        Laurendeau,

        C’est bien ce que j’avais annoncé.

        Vous et Charbonneau en viendrez à trouver un bouc émissaire et de préférence étranger pour terminer l’affaire et vous réconcilier.

        C’est bien ce que j’avais prévu c’est pourquoi j’ai retiré tous mes articles. Je connais cette vieille histoire des querelleurs. A la fin, c’est toujours l’autre qui est responsable.

        C’est si évident que vous avez proféré vos graves injures pendant une journée entière : parce que je vous ai manipulé. Moi l’hexagonal ! 😀

        Je vous rappelle au passage que vos ancêtres étaient tout autant hexagonaux, Puisque j’en suis à m’interroger si ce terme serait injurieux selon vous, ce qui transpire assez.

        Quant à vos menaces, elles sont celles d’un faible qui a tout perdu. Je ne me mesure jamais à de tels losers.

        Quoi qu’il en soit, dans mon opinion, vous et Serge Charbonneau, vous n’existez plus dans la République des Lettres que je fréquente.

        Demian West

        • avatar
          12 janvier 2014 à 6 06 52 01521
          Permalink

          Que cette branche d’Olivier envers Charbonneau t’est donc cuisante!

          Et la citation de Charbonneau disant que je l’ai insulté privément, on l’attend toujours, mon bouc. On la cherche, on la cherche, on la cherche. C’est l’arlésienne. Tu as retiré tes textes en catastrophe après cette bourde fautive. C’est que tu te doutais bien que tu diffamais et que ça allait chauffer.

          Qu’est-ce que tu me déçois, West. Un temps je te prenais pour un penseur. Droitier, certes, mais éclairé quand même. T’es qu’un enfant d’AgoraVox, va. On se refait pas.

          • avatar
            12 janvier 2014 à 6 06 59 01591
            Permalink

            Au contraire, je suis ravi que vous soyez réconcilié avec Charbonneau, car c’est le seul moyen de retrouver le calme sur ce site.

            Et je ne suis pas mécontent de vous avoir poussé dans cette issue. C’est ainsi qu’on agit avec les taureaux.

            C’est un peu ce jeu structuraliste d’auto-régulation que j’évoquais dessous un article de CAD. Elle m’a même fait l’honneur d’espérer un article de ma main sur le sujet.

            Mais une démonstration active est bien plus utile. Vous savez ? Quand celui qui se pensait le plus fort se trouve soudainement le plus faible.

            Je mesure vos menaces malhabiles et puériles à cette échelle-là mon pauvre Laurendeau.

            Désormais, il ne vous reste plus qu’à étudier tous vos beaux textes si magistraux pour y retrouver de vous-même et vous reconstruire, par-delà vos airs menaçant d’homme médiéval.

          • avatar
            12 janvier 2014 à 7 07 02 01021
            Permalink

            Je vais certainement vous surprendre, mais j’ai les épaules assez larges pour être un bouc émissaire, ça m’amuse même.

            Ce qui compte pour moi, c’est de bien connaître la nature humaine, et vous m’en donnez à voir des lopins très contrastés, entre le génie et l’abyssal. Ca ne manque pas d’intérêt.

          • avatar
            12 janvier 2014 à 7 07 21 01211
            Permalink

            Blablabla, plastronade. Flonflonflon, effets de manches.

            Traite nous de taureaux qu’on se remette à voir rouge. Ça te manque déjà. Oh puérile manipe. Nous étions des enfants mais ceci n’est plus…

            Et la citation de Charbonneau, soliveau de ton mensonge?

          • avatar
            12 janvier 2014 à 7 07 31 01311
            Permalink

            Laurendeau a dit : « J’invite les marionnettistes de grand guignol (hexago-anar-de-droite ou autres) qui ont pu, non sans un court bonheur, laisser croire le contraire un temps à désormais bien numéroter leurs abattis. »

            « numéroter vos abattis ».

            Définition : Se tenir prêt à affronter un combat ou une activité dangereux où on risque de subir des dommages corporels
            Vérifier l’état des ses membres à la suite d’une bagarre, d’une chute ou d’un accident.

            Dommages corporels ! 😀

            CQFD

          • avatar
            12 janvier 2014 à 7 07 50 01501
            Permalink

            Ah la voilà, la source fondamentale de ta pensée profonde. Une lecture littérale du Petit Bouvard & Pécuchet Illustré.

            Ça explique mieux certains raccourcis conceptuels, tiens. Ils sont un peu enrobés mais effectifs.

            Et cette citation de Charbonneau?

          • avatar
            12 janvier 2014 à 13 01 12 01121
            Permalink

            Paul Laurendeau à Damian:

            “Traite nous de taureaux qu’on se remette à voir rouge. Ça te manque déjà. Oh puérile manipe. Nous étions des enfants mais ceci n’est plus… Et la citation de Charbonneau, soliveau de ton mensonge?»

            Je vous ferai remarquer Paul que « SA » citation de Charbonneau que vous demandez n’est pas tellement nécessaire suite à « VOTRE » citation que je reproduis ici :

            PL à SC : « Pourriez-vous, si c’était pas un effet de votre bonté, publier ici, sur la plaine, vos échanges privés avec moi. On les évoque en me diffamant (vu qu’ils n’existent pas).
            Je serais vraiment très curieux de me «relire». »

            Vous avez raison, mieux vaut vous « relire »; car pour écrire cela il a bien fallu que vous ayez lu, auparavant, la citation disant que vous avez envoyé des courriels privés à Serge; sinon, vous radotez.

            De plus, si vous ne radotez pas lors de ce commentaire, c’est que vous radotez actuellement.

            Veuillez nous éclairer sur ce point, svp.

            André Lefebvre

      • avatar
        12 janvier 2014 à 7 07 30 01301
        Permalink

        Mon cher Paul,

        Vos propos me surprennent encore une fois.
        Votre radical changement de ton m’étonne.

        Bien sûr que votre nouvelle position me réjouit et je veux bien vous croire concernant vos bonnes intentions.

        Mais vous dites une grossièreté, permettez-moi de le noter sans aucune agressivité, mais par nécessité de précision.
        Vous dites:
        «Et je prend clairement acte du fait que vous avez quitté Radio-Canada, pas le contraire. »
        Ce qui est totalement vrai et pas le contraire si vous voulez vous pouvez lire le détail de mon départ dans mon livre «Mille jours».

        Mais vous ajoutez une fausseté, vous dites:
        « Et je sais pourquoi en fait: c’est que ces gens ne vous méritaient pas. »

        Voyons, Paul, les gens ne me méritaient pas !!!
        Voyons « me mériter » dites-vous !
        Non, mais Paul, franchement, croyez-vous vraiment que je sois dieu, yahvé ou l’autre ?

        Non vraiment cette phrase Paul, elle ne correspond pas ni à la réalité ni à ma personnalité.

        Mais pour terminer sur une meilleure note, je suis d’accord avec vous que nous ne sommes pas des marionnettes et de mon côté j’assume tous mes dires et tous mes actes, comme vous, je crois, d’ailleurs.

        Salutations,

        Serge Charbonneau
        Québec

  • avatar
    12 janvier 2014 à 11 11 28 01281
    Permalink

    Tu m’arrose de merdes et de pisses, puis

    Tu me lave et me liche

    Ensuite tu me trahi

    Et déplace le conflit

    Tu l’oriente vers l’West

    Tu t’affiche sous ton vraie jour

    Subtilement, par l’image d’un tanbour

    De débatteur ordurier

    A batteur à cinq balles

    Fout l’camps

    T’as assez fait de mal.

  • avatar
    12 janvier 2014 à 12 12 16 01161
    Permalink

    Tout le monde vient reconnaitre ses torts … tout en les justifiant par ceux qu’il impute aux autres. Ca manque ici de bon sens, mais surtout de sincérité. Je vais faire mon propre mea culpa… mais en cherchant à garder bon sens et en m’appuyant sur une brutale sincérité.

    J’ai commis la grave erreur de soutenir Paul pour le poste d’éditeur-adjoint. Paul est un superbe auteur et je regretterais qu’il quitte les 7. Son dernier article sur Dieudonné et l’Islam est une merveille et il est sans pertinence que je n’en partage pas les conclusions. (Je ne parle évidemment pas des commentaires qui ont suivi) Paul, cependant, n’a pas les qualités ni l’attitude que l’on veut d’une personne en autorité. Quand Caligula descend dans l’arène, il n’est plus un bon empereur.

    Je souhaiterais donc que Paul continue a défendre avec véhémence ses idées sur ce site, mais renonce à son poste d’éditeur-adjoint et à son rôle de censeur. Il n’a pas la crédibilité pour le faire. Il a sa plume, c’est énorme, il ne devrait pas avoir besoin d’un fouet. Il ne devrait surtout pas avoir accès à d’autres comptes que le sien. Les auteurs ne reprendront confiance que quand les codes auront été changés et que Carolle Anne et elle seule aura les clefs…. et d’une serrure solide.

    Concernant les insultes qui ont fusées depuis quelques jours et le vocabulaire utilisé, je souhaiterais que – copies en étant gardées pour mémoire – chacun aille enlever de ses propres commentaire tout que qu’il n’aimerait que ses enfants et la postérité prennent en compte pour le juger lui et son oeuvre.

    C’est ce que j’avais demandé de mes enfants et de leurs amis quand ils ont nettoyé mon sous-sols apres leur « party de graduation.

    Amitiés à tous

    Pierre JC

  • avatar
    12 janvier 2014 à 22 10 15 01151
    Permalink

    @ DG

    Tout a fait d’accord

    Pierre JC

  • avatar
    12 janvier 2014 à 22 10 57 01571
    Permalink

    Bonsoir messieurs, mesdames.

    Je vois que la bataille pour le trône du roi des 7 du Québec est devenue verbalement très violente. Vraiment la petite bourgeoisie des 7 du Québec est en guerre contre la vérité et censure toutes les affirmations, vraies ou fausse, qui pourrait atteindre leur crédibilité. Vous n’êtes plus crédible pour moi, il y a d’autres blogs dont les textes sont vraiment sincères et pas hypocrites et surtout tellement plus intéressants. Ceux qui sont vraiment à la recherche ou qui veulent proposer des solutions aux problèmes actuelles qui les inquiètent profondément ne les trouveront pas ici. Ici ce n’est que l’égotisme bourgeois conservatrice et pédant que nous observons. Ici c’est la promotion de fumisteries scientistes, du libéralisme ultra-orthodoxe, de la confusion idéologique, du statu-quo déguisé…etc. en fait tout ce qui détourne l’attention du citoyen à la recherche de solutions concrètes.

    Le blog les 7 du Québec pourrait changé et devenir un lieu de rencontre pour un véritable changement de mentalité pour les citoyens francophones de cette planète Terre avec des idées nouvelles qui donneraient le goût au lecteur de s’impliquer pour changer ce qui peut être changer, mais je doute que ce soit le but de ce blog. Je peux me tromper et je l’espère sincèrement.

    Je vous souhaite d’apprendre de vos nombreuses erreurs et maladresses, messieurs et mesdames des 7 du Québec.

    • avatar
      12 janvier 2014 à 23 11 10 01101
      Permalink

      Mais c’est excellent cette notion de « changer de mentalité ». J’approuve à 100%. Reste à déterminer ceux ou celui qui doit changer de mentalité.

      Alors là, nous avons un sérieux problème; et je doute que ce même problème soit moins « sérieux » ailleurs sur d’autres « blogs ».

      Mais…enfin. je continuerai de me réfugier dans les « fumisteries scientiste » et dans (vous l’avez oublié) « l’histoire imaginaire ».
      🙂

      Amicalement

      André Lefebvre

Commentaires fermés.