Minuit pile (Berger)

Minuit pile
Allan Erwan Berger

Pour que Rémi Fraisse soit enfin justifié ;
Pour que soient honorés nos lanceurs d’alerte ;
Pour que justice éclatante soit rendue
À ceux qui combattent l’injustice :
Je ne me soumettrai pas.
Je voterai au secours.

Pour que la post-vérité ne soit plus l’alibi
Des rédactions mercenaires ;
Pour que les grands paient à la mesure de leurs crimes ;
Pour que les voleurs ne soient plus éligibles :
Je ne me soumettrai pas.
Je voterai indigné.

Pour renvoyer les diables fascistes dans leur caveau de famille ;
Pour que la loi passe comme un feu sur les forces de répression ;
Pour que plus un seul soldat français ne soit obligé
De commettre au loin l’impardonnable :
Je ne me soumettrai pas.
Je voterai pour l’éthique.

Afin de pouvoir un jour peut-être
Enfin rétablir en sa dignité cette pauvre république
Aujourd’hui prostituée aux crapules,
Je ne m’abstiendrai certes pas.
Je ne me soumettrai pas.
Je voterai insoumis.

Plus rien ne me forcera
À rester courbé dans le fatalisme.
Plus rien ne me forcera
À choisir le mal du moindre mal.
Je ne me soumettrai plus.
Je voterai pour le bien du meilleur bien.

Et je maudis dès aujourd’hui celles et ceux qui,
Ne voulant pas souiller leur scintillant principe,
S’abstiendront,
Et laisseront les imbéciles, les naïfs, les dingues et les salopards
Choisir leur prochain roi, le menteur :

Parce qu’il aura une belle gueule,
Ou parce qu’il aura bien volé,
Ou parce que c’est un super pourri,
Ou parce que les journaux disent que les sondages disent !

Nous avons un monde à sauver, et notre cul avec. Il est minuit pile en France.

avatar

Trouvailles

Sur la route rhizomatique de tout cheminement intellectuel apparaissent de temps en temps des trouvailles...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *