Clichés sur la colonisation (Buies)

.

Tiré de l’ouvrage colligé Chroniques I  – Humeurs et caprices (1873) d’Arthur Buies (1840-1901)

Il vient de paraître une nouvelle brochure sur la colonisation, sujet d’une haute nouveauté. Vous savez que, dans la province de Québec, toute la colonisation se fait par brochures. Celle-ci sort des presses du Courrier de Saint-Hyacinthe, et on y lit les préceptes suivants donnés aux colons comme base fondamentale du développement de notre jeune pays:

1° Un colon doit être sobre et jouir d’un bon caractère.
(Cela, bien entendu, remplace les instruments aratoires et le petit capital nécessaire pour commencer.)

2° Il doit avoir une bonne santé, de l’énergie et l’amour du travail.
(Supposons qu’il soit perclus de rhumatismes, mou comme un boudin, paresseux comme un lézard, il n’a pas de chance.)

3° Il doit avoir quelques ressources à sa disposition.
(La brochure du Courrier, probablement, et beaucoup de Petits Albert.)

4° Il lui faut faire le choix d’un lot avantageux.
(Oui; s’il se met sur le haut d’une montagne, le gouvernement ne lui garantit pas les moyens de communication.)

5° Le colon, s’il se livre à une entreprise quelconque pour la première fois, doit demander conseil.
Tenez-vous bien là-dessus, tout est en friche maintenant.

Remarquez, s’il vous plaît, que cette brochure est publiée par ordre du gouvernement local. Encore une comme celle-là et le pays sera désert.

Les droits d’auteurs de ce texte appartiennent aux instances concernées. Il est publié ici, sur un espace citoyen sans revenu et libre de contenu publicitaire, à des fins strictement documentaires et en complète solidarité envers son apport intellectuel, éducatif et progressiste.

avatar

Trouvailles

Sur la route rhizomatique de tout cheminement intellectuel apparaissent de temps en temps des trouvailles...

2 pensées sur “Clichés sur la colonisation (Buies)

  • avatar
    18 juin 2014 à 6 06 07 06076
    Permalink

    Imaginons maintenant les recommandations des « conseillers » américains en Irak et au Liban… certainement une variation contemporaine plus mortifère sur ces niaiseries là.

    Répondre
  • avatar
    29 juin 2014 à 13 01 27 06276
    Permalink

    Ceci est un court texte qui va très loin. Une vraie belle trouvaille.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *